Huile de Noisette : Corylus avellana

Pour l’histoire

La Noisette est la graine unique du fruit du noisetier, un arbuste des zones tempérées. Cultivé dès la préhistoire en Asie mineure, c’est aux Romains que nous devons une culture du noisetier étendue dans l’Empire. Il faut toutefois attendre le 17ème s. pour que les noisettes soient produites à grande échelle sur le continent européen. Présentes aussi en Amérique du Nord, les noisettes sont alors très appréciées des Amérindiens.

Propriétés

Très énergétique, particulièrement riche en oméga-9, l’huile de Noisette contient beaucoup de vitamine E, antioxydante et active contre le vieillissement cellulaire. Elle contient aussi des minéraux qui lui confèrent de relatives propriétés antirhumatismales, anti-anémiques, antistress, et de la vitamine B favorable à la mémoire.

Elle est très douce sur la peau et calme les éruptions d’eczéma (ce qui n’empêche pas de devoir traiter le foie et les intestins), ainsi que sur les érythèmes fessiers des enfants.

L’Huile de Noisette en cuisine

Essayez quelques gouttes d’huile de Noisette sur les salades (mâche et roquette, par exemple) et les plats au moment de servir pour les parfumer d’une saveur étonnante ; un filet sur des coquilles Saint-Jacques à peine poêlées, fleur de sel, poivre blanc concassé et une pincée de graines de sésame grillées à sec dessus (pas d’huile, juste quelques graines pour renforcer la note oléagineuse particulièrement savoureuse).

Un petit régal : versez un filet d’huile de Noisette sur des lamelles fines de courgettes cuites vapeur (al dente) au romarin (une branche dans le bac à eau) avec de la fleur de sel, un peu de poivre de la Jamaïque concassé et des pignons de pin grillés à sec. Le must, une tranche extra-fine de Serrano à côté. Là-dessus, buvez un Côtes-du-Rhône, un Hermitage par exemple.