Huile de Colza : Brassica napus

Pour l’histoire

Le Colza est apparu entre 2000 et 1500 ans avant notre ère sur le pourtour méditerranéen ; il est issu d’un croisement spontané entre le chou et la navette (navet sauvage). On ne sait si ce croisement a eu lieu dans la nature ou dans les potagers, où poussaient des choux destinés à la consommation humaine et de la navette fournissant de l’huile d’éclairage. Quoi qu’il en soit, l’hybride aurait été sélectionné sous deux formes : le colza pour son huile, et le rutabaga pour ses racines.

L’or des champs de colza illumine les campagnes des régions tempérées au printemps, et l’huile extraite des graines, qui en contiennent 38 à 40%, a aujourd’hui supplanté celle de tournesol dans la consommation européenne.

Propriétés

La teneur élevée en oméga-3 de l’huile de Colza pressée à froid, notamment l’acide essentiel alpha-linolénique (présent dans les poissons gras) et, surtout, son bon équilibre entre oméga-3 (9%) et 6 (22%) (un taux trop élevé d’oméga-6 empêchant l’assimilation des oméga-3) la rendent intéressante pour notre santé.

Il faut éviter de trop la chauffer, ce qui altère les oméga-3, et ne pas dépasser une quantité quotidienne de 2 c. à s. car elle contient aussi de l’acide érucique qui peut la rendre toxique à dose élevée. En Europe, seules les variétés à faible teneur en acide érucique, dites « 0 », sont admises pour la consommation humaine ; celles dites « 00 » ont un taux d’acide érucique inférieur à 2 %. Le colza canadien, le canola (pour Canadian oil, low acid) contient aussi très peu d’acide érucique.

L’huile de Colza pressée à froid est une des meilleures huiles pour le système cardiovasculaire ; elle semble aussi jouer un rôle dans le renforcement du système immunitaire, la prévention du cancer et de certaines pathologies de la peau et du cerveau (troubles de la mémoire, artériosclérose, Alzheimer).

L’Huile de Colza en cuisine

Peu coûteuse et de goût neutre, c’est l’huile de l’alimentation économique quotidienne, des sauces à salade et mayonnaise dont on peut améliorer la saveur par l’ajout d’une huile plus fine, notamment l’olive, dont l’association est recommandée.